Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

fn

 

À l’appel du collectif de vigilance

c o n t r e l ’ ex t r ê m e - d r o i t e

samedi 16 février 14 h

Place des Terreaux

 

Depuis maintenant près de trois ans, le Collectif de Vigilance 69 intervient auprès de la population lyonnaise et du Vieux Lyon pour alerter du danger que constituent l’implantation du groupe d’extrême droite des identitaires et leur local La Traboule (situé 5 montée du Change, Lyon 5e).

 

Les identitaires, un fascisme assumé

Cette mouvance issue du Bloc Identitaire (anciens d’Unité Radicale, organisation dissoute en 2002 pour cause d’idéologie raciste, antisémite et encourageant à la haine et la violence) a basé sa visibilité sur des actions symboliques et médiatiques et sur une présence fébrile sur le net. Leurs cibles préférées : l’islam (et par là même les musulmans), l’immigration, les organisations de gauche (responsables de la soi-disant invasion de la France par les musulmans)…

Pour eux, tout mélange culturel est voué à l’échec. Mais leur ethno-différencialisme n’est qu’un racisme culturel déguisé : leur credo reste la défense de l’Europe blanche et chrétienne, comme ils viennent de le prouver avec leur action « humanitaire » en direction des seuls SDF « Français de souche ».

 

Un local fasciste en plein centre ville

En ouvrant le local La Traboule dans le quartier de Saint-Jean, les identitaires souhaitent faire de ce quartier historique un bastion et créer un climat de peur envers celles et ceux qui rejettent toute idée de haine, de discrimination. Pour élargir leur champ d’action et masquer leur identité, les identitaires multiplient les associations : Génération Identitaire, Rebeyne, La Traboule, Les Petits Lyonnais, Solidarité Kosovo, Lugdunum Torgnole, Cercle de Précy

 

Un discours policé se traduisant par une violence physique sur le terrain

Prônant une image irréprochable, les identitaires essaient de faire croire qu’aucun fait de violence ne peut leur être reproché ; la réalité est bien différente. On se souvient de la marche des cochons en mai 2011 et des incidents qui l’ont suivie. Depuis l’installation de leur local, les pressions sur les bars ou restaurants du voisinage se produisent régulièrement. Surtout, les identitaires ont été directement impliqués dans plusieurs agressions. En avril 2011 par exemple, un militant antifasciste a été lynché par une quinzaine de militants identitaires armés, sortis de La Traboule. Damien Montant, secrétaire des Petits Lyonnais, a été lourdement condamné en novembre dernier pour avoir participé à cette agression (15 mois de prison dont 10 avec sursis). Cependant, alors qu’à Toulouse une grave agression avait conduit à la fermeture du local identitaire, à Lyon, La Traboule est toujours ouverte !

 

Comment réussir à fermer ce local ?

Une mobilisation populaire massive est donc nécessaire pour appuyer la demande de fermeture de La Traboule et réduire ainsi l’influence des identitaires sur le quartier : la disparition de ce local donnerait assurément un coup d’arrêt à leur projet d’appropriation du Vieux- Lyon.

 

Alors, le 16 février, soyons nombreux et nombreuses à :

exiger la fermeture de La Traboule ;

dénoncer les violences dans le quartier où ce local est situé ;

affirmer haut et fort, avec force et bonne humeur, que les groupuscules fascistes et néonazis ne pourront prospérer à Lyon !

 

Collectif de vigilance 69 contre l’extrême droite : Attac, CCRASS, CGA, CGT Éduc’action, CGT Vinatier, CNT, COVRA, EELV, Fédération Rhône-Alpes des MJC, Front de Gauche (PCF, PG, GU, GA, Alternatifs, FASE, CA), FSU, HES, JEL, LDH, MJCF, MFPF, MRAP, NPA, PS, Ras l’Front, RESF, Résistance Citoyenne, SOS Racisme, SUD Éducation, Union syndicale Solidaires, UEC, UJFP, Les Voraces...

Tag(s) : #Rendez-vous

Partager cet article

Repost 0