Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

revolte_des_canuts.jpg

 

..

REVOLTE DES CANUTS DE 1831

VIVRE EN TRAVAILLANT OU MOURIR EN COMBATTANT

 

Pour bien comprendre ce qui c’est passé en 1831 avec la révolte des canuts il faut savoir ce que veut dire la revendication sur le TARIF

A cette époque les négociants qui achetaient le travail des canuts c’étaient entendus pour faire baisser les prix ce qui faisait que les canuts qui travaillaient 14 a 16 heures par jour ne pouvaient même pas vivre de leur travail début 1831 ils prirent conscience de cette duperie

De plus en Mars 1831 une loi augmentait l’impôt sur les portes et fenêtres .Le préfet Bouvier Dumolard s’inquiétait d’une telle mesure qui triplait les impôts

Les canuts décidèrent de revendiquer un tarif minimum en dessous duquel les négociants ne pourraient plus acheter leur travail

 

Des tracts furent distribués début Octobre…la bataille du tarif commençait….Le 8 Octobre commence les premières manifestations a la croix rousse

Le 15 Octobre les membres de la chambre de commerce la mairie de Lyon furent rassemblés par le préfet Bouvier-Dumolard pour discuter de la mise en place d’un éventuel tarif

Le 27 Octobre les manifestants crient victoire le tarif est fixé

Mais ceci n’est pas du gout des négociants ni du gouvernement le préfet est vivement rappelé à l’ordre et le gouvernement envoi la garde nationale a Lyon face a cette situation le 22 Novembre les canuts de la Guillotière et des Brotteaux rejoignent la Croix Rousse et engage le combat (+de 600 victimes)

 

Le 23 l’Hôtel de Ville est déserté les autorités se réfugient a la préfecture le 26 Novembre création d’une commission mixte pour instaurer un tarif avec garantie de la Mairie

Le lendemain le travail reprend

 

Mais l’état ne l’entend pas ainsi le 30 le procureur Duplan fait arrêter des meneurs

Le 2 Décembre ayant obtenu l’appui de l’armée il claironne maintenant la justice peut agir

Dans la journée du 3 Décembre 30.000 soldats occupent tous les faubourgs de Lyon le nombre des soldats était tel que des bivouacs furent organisés place Bellecour

Le soir le maire de la Croix Rousse expliquait aux canuts par voie d’affiche que la présence de l’armée était là pour maintenir l’ordre et faire respecter les lois

Le préfet Bouvier-Dumolard est destitué dans la foulée…….. L’Echo de la Fabrique écrivait

« la garnison trop forte dans cette ville absorbe en si grande quantité les produits de première nécessité que ce qui reste pour les malheureux est vendu au prix d’or »

 

Mais le but poursuivi par le pouvoir les patrons et les négociants était bien entendu la suppression du tarif

 

Le 7 Décembre de son quartier général Soult déclarait nuls et non avenus les textes relatifs à la fabrication des étoffes de soie et de rubans publiés à Lyon Le tarif est annulé

Tag(s) : #Histoire

Partager cet article

Repost 0