Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

luttter---pour-gagner--.jpg

 Monsieur le Ministre,

 

En raison des choix désastreux de votre gouvernement, la situation salariale dans la Fonction publique atteint un niveau inégalé de dégradation.

Pour la première fois depuis la Libération, les agents de la Fonction publique se voient imposer deux années consécutives de gel de la valeur du point d’indice. La perte de pouvoir d’achat de celui-ci depuis 2000 s’élève désormais à 11% et, sans changement de cap, continuera de se creuser compte tenu des prévisions d’inflation. La hausse progressive de la cotisation retraite imposée par le gouvernement et le Medef va amplifier cette baisse salariale.

 

Contre toute logique, votre gouvernement s’efforce de faire croire que sa politique salariale garantirait le pouvoir d’achat des agents. Cette affirmation baroque est démentie par le dernier Rapport annuel sur l’état de la Fonction publique qui établit qu’en 2008, le salaire net moyen dans la Fonction publique territoriale a baissé de 0,6% par rapport à 2007. De même, l’INSEE estime que le salaire moyen dans les administrations publiques a baissé de 0,1% en 2010 et qu’il sera en baisse de 0,9% à la mi-2011.

 

Votre politique salariale ne constitue donc en rien une réponse satisfaisante à la question du pouvoir d’achat. De plus, l’idée que l’amalgame de l’ensemble des éléments d’évolution de la rémunération aurait pour objet de répondre à cette question constitue une négation du principe de carrière et de la notion même de reconnaissance des qualifications.

Face à cette situation, les organisations syndicales de la Fonction publique, réunies le 5 mai dernier, ont dans leur ensemble réaffirmé fortement leur attachement au point d’indice, élément central et prioritaire en matière salariale dans la Fonction publique.

 

En effet, seule la progression du point d’indice permet véritablement de compenser l’inflation et d’assurer une réelle augmentation des salaires, pour tous les fonctionnaires et agents contractuels. C’est pourquoi les organisations syndicales exigent une augmentation immédiate et conséquente du point d’indice, suivie de l’ouverture d’une véritable négociation sur :

·         Les mesures de rattrapage ;

·         Une revalorisation des grilles indiciaires ;

·         Une véritable politique salariale dans la Fonction publique.

Pour ce faire, elles appellent l’ensemble des agents des trois versants de la Fonction publique à se mobiliser fortement le mardi 31 mai prochain, sous les formes locales ou sectorielles les plus appropriées : rassemblements, manifestations, grèves…

 

Dans ce cadre, la Fédération CGT des Services publics dépose un préavis de grève de 0 à 24H pour la journée du 31 mai 2011 pour l’ensemble des agents des services publics territoriaux.

 

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de nos respectueuses salutations

 

 

Pour la Fédération CGT des Services Publics,

Baptiste TALBOT,

Secrétaire général

Tag(s) : #Communication

Partager cet article

Repost 0