Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

A la demande du candidat à l’élection présidentielle François HOLLANDE, une délégation CGT conduite par notre Secrétaire général Bernard THIBAULT a été reçue le 12 janvier 2012.

Cette rencontre visait à échanger sur l’actualité, à poser les questions qui mériteront d’être travaillées avant et après les présidentielles.

François HOLLANDE a ouvert cette discussion en pointant la situation économique et sociale lourde de la période. Il nous a fait part de sa volonté s’il était élu, d’instituer de nouveaux rapports avec le syndicalisme en proposant une modification constitutionnelle pour conforter la démocratie sociale. Il a précisé ce que serait son action sur l’emploi, notamment le contrat de génération.

Concernant la protection sociale, il s’est interrogé sur le coût du travail en considérant que l’écart avec certains pays était tel que le coût du travail ne pouvait tout régler.

Il a pointé que la baisse des cotisations entreprises et/ou salariés amènerait à financer la protection sociale par l’impôt, voire par la création d’un nouvel impôt tel que la TVA dite sociale, et que celui-ci ne serait pas sans conséquence sur le pouvoir d’achat des salariés, des retraités et des privés d’emploi.

Enfin, il a souhaité aborder la situation de notre système de santé qui devient préoccupante.

Bernard Thibault a confirmé notre volonté de changement de Présidence de la République, de rupture avec la politique actuelle pour répondre aux urgences sociales, économiques, au sentiment d’insécurité sociale, d’inquiétude pour l’avenir et pour une issue à la crise.

Bernard a marqué notre inquiétude s’agissant de la montée du FN, des idées populistes et  d’extrême droite qui se développent partout en Europe.

Il a salué la démarche positive qui consiste à consulter les organisations syndicales sur les sujets qui peuvent être structurant pour les salariés notamment :

-          La question de la démocratie sociale en insistant sur :

o       La représentativité des organisations syndicales de salariés mais aussi de celle des organisations patronales

o       Des libertés syndicales

o       Des moyens pour l’activité et du besoin d’équité entre salariés et employeurs,

o       L’entreprise et la démocratie, qui est un vrai sujet.

Il a été rappelé notre proposition de droit de retrait éthique.

Sur emploi, après avoir abordé la question du besoin d’une industrie forte notamment par la mise en place d’un pôle public financier, il a été rappelé nos propositions en matière de politique d’emploi (fin des exonérations sans contre partie, égalité F/H, la souffrance au travail, la focalisation de l’emploi sur la tranche d’âge 30/55 ans, l’emploi des jeunes, des seniors …). La progression importante des ruptures conventionnelles a été pointée en lien avec la question des conditions de travail, de la place, du sens et du contenu du travail.

Sur le financement de la protection sociale, nous avons porté nos propositions. Nous avons rappelé notre proposition de modulation de la cotisation en fonction de la politique salariale et d’emploi des entreprises. La question de l’élargissement de l’assiette a été abordée tout comme la mise à contribution des revenus financiers des entreprises.

Nous avons évoqué la nécessité de promouvoir les Services Publics. Leur place et leur rôle sont déterminants pour la réponse aux besoins sociaux, pour résorber les inégalités, développer une stratégie industrielle et protéger l’environnement. C’est un point important de notre conception du développement humain durable.

Enfin, nous lui avons renouvelé notre invitation pour notre meeting du 31 janvier à propos duquel il nous a dit qu’il nous dirait s’il répondra favorablement dans quelques jours.

La question de la politique énergétique a été abordée de façon succincte à la fin de cette réunion qui a duré près de 1h45.

Nous pensons qu’il est utile de participer à ces rencontres. C’est l’occasion pour nous à la fois de rappeler nos propositions et de les argumenter dans une période où peu de place sera réservée aux organisations syndicales.

 

 

Composition de la délégation : Bernard THIBAULT, Eric AUBI, Agnès NATON, Mohamed OUSSEDIK, Nadine PRIGENT.

Tag(s) : #Informations

Partager cet article

Repost 0