Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Objet : Préavis de grève de 0h à 24h le jeudi 5 décembre 2013 des agents des structures médico-sociales

Madame la Ministre,

La Fédération CGT des Services Publics et son Union Fédérale des Ingénieurs, Cadres et Techniciens appellent l’ensemble des agents travaillant dans les structures et services médico-sociaux de la Fonction publique territoriale à se mobiliser par tous les moyens, y compris, par la grève le jeudi 5 décembre 2013. Elle dépose à cet effet un préavis de grève de 0h à 24h.

Les personnels du secteur poursuivent la mobilisation avec l’intersyndicale CGT, FSU, SUD et FAFP Fonction publique, mais aussi avec les salariés du secteur privé et associatif et les étudiants en travail social, autour d’un manifeste : « Le travail social : avec des professionnels promoteurs de droits et de lien social ».

Alors que le Président de la République a annoncé la tenue des Etats généraux du travail social en juin 2014 dans l’objectif, entre autres, de « construire un plan d’action pour réinventer le travail social de demain », il s’agit de faire entendre la voix de toutes celles et de tous ceux qui, dans leur pratique quotidienne, concourent à la défense des plus démunis et à la réappropriation de leur intégrité physique et morale :

  • Pour la restauration des droits fondamentaux des usagers.
  • Pour la promotion et le développement des services publics dans l’action sociale et médicosociale et l’arrêt du désengagement de l’état et des collectivités pour les missions confiées au secteur privé.
  • Pour la remise en cause du nouveau management dicté par des choix budgétaires, au sein du travail social, de son instrumentalisation par les pouvoirs publics à des fins de normalisation et de contrôle social.
  • Pour la défense du travail social au service des usagers.

L’intersyndicale avait appelé à un rassemblement, réussi, le 8 octobre dernier à l’occasion du colloque au Conseil régional Ile de France, sur le thème « Quelles évolutions pour la filière sanitaire et sociale de la FPT ».

Le CSFPT, le CNFPT et le FNCDG, co-organisateurs du colloque ont souligné dans un communiqué commun, « une filière essentielle, servie par des agents dont la vocation et l’implication permettent d’atténuer autant que cela se peut, les effets d’une crise majeure. »

Alors que le rapport Pécheur présenté le 7 novembre aux organisations syndicales, préconise une dilution de la prise en compte des diplômes, l’écartement de « toute forme d’indexation » des salaires, le recours accru à des échelons « fonctionnels » ou « spéciaux », les professionnels du travail social revendiquent à contrario des revalorisations salariales et statutaires qui prennent en compte la valeur des diplômes dans la formation initiale et continue.

Ils entendent plus que jamais faire reconnaître l’expertise et la responsabilité des travailleurs sociaux à parité avec les autres filières tant pour les assistants sociaux, éducateurs de jeunes enfants, et conseillers en économie sociale et familiale que pour les conseillers socio-éducatifs exerçant des missions d’encadrement, d’ingénierie ou d’expertise.

La lutte menée depuis plus de 20 ans pour la reconnaissance, entre autres, des diplômes d’Etat du travail social validés par trois années d’études -post bac et leur inscription dans le registre national des certifications professionnelles (RNCP) s’inscrit dans la conception du travail social et du service public que nous défendons.

Nous revendiquons la reconnaissance des qualifications et un vrai déroulement de carrière pour l’ensemble des agents et salariés du secteur social et médico-social.

Nous revendiquons également le déblocage de budgets fléchés permettant de garantir la gratification des stages pour tous les étudiants, et des moyens pour la formation initiale et continue.

Le 5 décembre à l’occasion de la journée parlementaire sur le travail social, les organisations syndicales CGT, FSU, Sud, FAFP, appellent les travailleurs sociaux à venir porter leurs revendications à l’Assemblée Nationale .

Pour l’intersyndicale, nous réitérons notre demande de rencontre avec le Ministère de la Fonction publique, l’Assemblée des départements de France et le Ministère de la santé et des affaires sociales pour l’ouverture de négociations sur ce dossier.

Veuillez recevoir, Madame la Ministre l’expression de nos respectueuses salutations.

Pour la Fédération CGT des Services Publics,

Tag(s) : #Informations

Partager cet article

Repost 0